10.02.2020

YEEP - Projet d'échange de jeunes entrepreneurs

Retour

YEEP - Projet d'échange de jeunes entrepreneurs

Six étudiants de la hftm ont soutenu dix équipes de projet de l'Université de Hawassa, en Éthiopie, grâce à leur savoir-faire technique.

Le Young Entrepreneur Exchange Project (YEEP) est une initiative visant à aider les étudiants de l'Université de Hawassa (HU) en Éthiopie à créer une entreprise. Les principaux objectifs du partenariat entre la Haute école spécialisée bernoise (BFH) et l'Université Hawassa (HU), en Éthiopie, ont été définis comme étant la promotion de la pensée entrepreneuriale ainsi que le renforcement des compétences techniques et l'apprentissage interculturel.

Au fil des années de développement de ce projet, on a constaté d’un œil externe que bien qu'il y ait beaucoup de connaissances théoriques, les compétences pratiques ont parfois fait défaut. Ainsi, en février 2020, six étudiants de la hftm ont soutenu pour la première fois les équipes de travail directement à Hawassa. Grâce à l'orientation pratique et technique des cours de la hftm, les étudiants ont apporté leur savoir-faire et pu contribuer précieusement à l’atteinte des objectifs.

Les étudiants éthiopiens travaillent sur des projets innovants, tels qu'un studio de fitness mobile, un Technorama comme laboratoire d'entraînement avec accès public, ou encore une plateforme de location de vélos. Un autre sujet prometteur est l'agriculture : la culture de la plante indigène éthiopienne Ensete (banane ornementale), qui peut résister à la fois à la sécheresse et aux fortes pluies, pourrait offrir un grand potentiel à l'avenir. Sa culture, sa transformation et sa distribution en tant qu'aliment de base pourraient contrer les pénuries alimentaires.

Pendant la semaine du projet, les étudiants africains ont travaillé en équipe avec des étudiants de la HSG, de la BFH, de la WKS et de la hftm. Grâce à leurs compétences inter-équipes, les différents projets se sont développés de manière optimale. L'objectif était de terminer les business plan pour la fin de la semaine, afin de démarrer au plus vite les activités indépendantes. Les étudiants de la hftm ont été particulièrement impressionnés par la motivation des Éthiopiens, qui ont travaillé avec beaucoup d'enthousiasme sur leurs business plan, ce qui leur ouvre de belles perspectives d’avenir professionnel.

Pour nos étudiants Suisses, les installations de laboratoire de l'université d'Hawassa représentaient un défi particulier. Par exemple, la clé d’entrée étant introuvable, le premier challenge consistait à accéder aux locaux. Par la suite, les installations se sont avérées obsolètes ou non-fonctionnelles, beaucoup n’étant apparemment jamais été mises en service, ou utilisés uniquement à titre illustratif.

La semaine du projet a également mis l'accent sur les échanges interculturels. Les aliments suisses tels que le Birchermüesli, la Raclette ou le Toblerone ont été présentés lors des soirées interculturelles. Mais il n'y a pas que l'alimentation qui diffère ; les systèmes éducatifs des deux pays ne pourraient être plus différents. En Éthiopie, les études universitaires sont la seule option de formation. La Suisse offre un autre éventail de possibilités, avec son système de formation professionnelle duale. Les Éthiopiens ont été particulièrement impressionnés par notre étudiant Matthias, qui a présenté son parapente. Aucun d'eux n’a crû que l'on puisse réellement voler avec cet engin !

Tous les participants ont été enchantés par cette semaine de projet et les progrès réalisés. Le contact entre les étudiants d'Éthiopie et de Suisse se poursuivra et les étudiants de la hftm continueront d’accompagner leurs partenaires de projet.

La hftm est également fière d'annoncer que l'année prochaine, nos étudiants de Granges et de Bienne seront à nouveau conviés à participer à d’autres nouveaux projets. Nous remercions l'association de soutien de la hftm, qui a généreusement pris en charge les frais de voyage et de séjour de nos étudiants.